Quels travaux pour faire des économies d’énergie ?

Retour

Réduire sa facture d'énergie

Partager l'article fb twitter
Quels travaux pour faire des économies d’énergie ?
Travaux et économies d’énergie

Travaux : tout savoir sur les économies d'énergie

Quel gain espérer, comment prioriser les travaux, quelles aides pour les financer : un article pour faire le point sur les économies d'énergie.

Quel gain espérer grâce aux économies d’énergie ?

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, en changeant votre ancienne chaudière au fioul pour une chaudière basse température ou à condensation, vous pouvez faire baisser votre consommation énergétique de 12 à 25 %.

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) a cherché à convertir ces économies d’énergie en euros. Résultat, le gain annuel espéré en passant à une chaudière à condensation avoisine 725 €. Isoler les combles vous rapporte environ 700 € si vous êtes chauffé au fioul.
 

Comme prioriser les actions pour réduire sa facture d’énergie ?

Si changer de chaudière ou réaliser des travaux de rénovation nécessite un investissement de départ, ce dernier peut vite être rentabilisé. Toutefois, cet investissement représente plusieurs milliers d’euros et les particuliers, dans la majorité des cas, décident d’étaler ce chantier sur plusieurs années. Dès lors, comment prioriser les actions ?

Les travaux les plus efficaces sont :

  • L’isolation des combles. Pour isoler des combles non aménagés, comptez entre 2 000 et 5 000 €. Si ces combles sont habités, le coût du chantier est estimé entre 4 000 et 6 000 €. 25 à 30 % de la chaleur peut s’échapper par le toit. Différents matériaux (laines minérales, isolants bio-sourcés, isolants en plastique alvéolaire…) permettent de garantir l’étanchéité et l’isolation de la toiture.
  • L’isolation des murs. Il existe deux solutions : soit isoler les murs par l’extérieur (à envisager en priorité dès que cela est possible, car vous effectuer en même temps le ravalement), soit les isoler par l’intérieur. Le coût d’une telle opération peut atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros.
  • Le remplacement de votre chaudière. Rendre son chauffage plus performant n’a de sens que si le logement est déjà bien isolé. Contrairement aux installations les plus anciennes, les chaudières plus récentes consomment moins d’énergie. Le coût d’une chaudière fioul basse température varie entre 2 000 et 3 500 € tandis qu’une chaudière à condensation coûte entre 3 000 et 5 000 €.

Si vous choisissez d’isoler votre logement en plusieurs fois, veillez à garantir la continuité technique des matériaux : il faut à tout prix éviter ce qu’on appelle les « ponts thermiques » résultant d’un défaut localisé de l’isolation.

Cette liste n’est pas exhaustive, et au-delà des bonnes pratiques quotidiennes peuvent aussi avoir une influence non-négligeable sur votre consommation.
 

Les aides dont vous pouvez bénéficier pour vos économies d'énergie

Pour réaliser vos travaux de rénovation énergétique, vous pouvez bénéficier :

  • D’aides locales. Conseil régional, conseil départemental, intercommunalité, commune : diverses collectivités accordent des aides aux propriétaires occupants, propriétaires bailleurs ou copropriétaires. Il peut s’agir de prêts, subventions ou allègements d’impôts pour réaliser un diagnostic, réaliser des travaux d’isolation ou acheter et installer des matériels performants. Ces aides locales viennent le plus souvent en complément d’aides nationales.
  • D’aides nationales. Eco-prêt à taux zéro, aides de l’Anah, crédit d’impôt pour la transition énergétique, TVA réduite : selon le type de travaux réalisés, vous pouvez prétendre à un éventail d’aides dont certaines sont cumulables.

Le prix chez vous