Choisir de se chauffer au fioul ?

Retour Performances chaudières
Partager l'article fb twitter
Choisir de se chauffer au fioul ?
Jauge traditionnelle ou électronique !

Les différents types de chaudières au fioul

Tout comme une chaudière à condensation, une chaudière classique crée de la chaleur par combustion du fioul dans le brûleur. L’apport calorifique est ensuite utilisé pour chauffer l’eau qui circule dans les tuyaux et alimente le système de chauffage de l’habitat.

A la différence d’une chaudière classique, une chaudière à condensation récupère la chaleur présente dans les fumées pour les réinjecter dans le circuit et réaliser ainsi des économies d’énergie. Si le coût d’une chaudière à condensation est sensiblement plus élevé qu’une chaudière classique, l’investissement peut se justifier grâce à une consommation moindre de fioul.

Toutefois, ce choix n’est pas neutre concernant votre installation. Si vous faites le choix d’une chaudière à condensation, il vous faudra prévoir un conduit pour évacuer l’eau créée par la condensation.

Enfin, tournez-vous vers des professionnels vous évaluer la puissance dont vous avez besoin pour votre chaudière. Celle-ci varie selon la surface du logement, le nombre d’occupants ou encore le climat de la région dans laquelle vous habitez.

Les différents types de cuves à fioul

Autre élément incontournable de votre installation au fioul, la cuve qui servira au stockage du combustible. Là encore, il est nécessaire de faire votre choix en tenant compte de vos besoins.

Les cuves à fioul aériennes sont les plus courantes. Elles peuvent être en plastique ou en métal, si vous avez un besoin de stockage important. L’avantage des cuves aériennes ? Elles ne nécessitent pas de local dédié et peuvent être fixées directement au sol, sur une dalle en béton. Seule contrainte : la paroi de la cuve doit être suffisamment opaque pour éviter que la lumière n’altère la composition du combustible.

Une seconde possibilité consiste à opter pour une cuve à enterrer. Réservé aux personnes ayant un besoin de stockage très important (supérieur à 50 000 litres), un réservoir de ce type doit obéir à des normes de qualité très strictes. Parois en polyester renforcé et imputrescibles, pose d’un châssis d’ancrage pour éviter à la cuve de remonter : renseignez-vous sur les contraintes techniques et faites appel à des artisans ayant pignon sur rue si vous choisissez d’enterrer votre réservoir.

Les différents types de jauges à fioul

Une cuve à fioul doit être équipée d’un dispositif de jaugeage. Cet instrument de mesure indique le niveau de fioul restant dans la cuve et peuvent, dans certains cas, vous avertir s’il est nécessaire de commander du fioul.

Là encore, vous avez l’embarras du choix :

  • Les systèmes traditionnels permettent d’effectuer un relevé manuel. Vous pouvez, moyennant une dizaine d’euros, vous procurer une latte graduée à insérer directement dans la cuve, à la manière d’une jauge de niveau d’huile pour moteur de voiture. Pour davantage de précision, vous pouvez également utiliser une jauge mécanique équipée d’un flotteur.
  • Il existe aussi des modèles plus perfectionnés, comme la jauge pneumatique ou électropneumatique, qui fonctionne à l’aide d’une pompe, ou encore une jauge électronique, qui se sert des ultrasons pour évaluer la quantité de fioul présente dans la cuve. Les technologies les plus abouties vous donneront accès à un ensemble de données sur-mesure sur votre consommation de fioul. A vous de décider de ce qui est le plus important pour vous !

Le prix chez vous