L’étiquette énergétique des chaudières fioul

Retour Changer de chaudière
Partager l'article fb twitter
L’étiquette énergétique des chaudières fioul
Etiquette de consommation énergétique

Choisir sa chaudière : comprendre l'étiquette énergie

À quoi correspond cette étiquette énergie qui accompagne l’affichage du prix de votre équipement chez le distributeur ? Zoom sur cet indicateur qui permet d’évaluer l’efficacité énergétique de votre appareil… et bien plus encore.
 

À quoi sert l'étiquette énergie ?

Apparue en 1994, l’étiquette énergie a d’abord été apposée sur tous les équipements d’électroménager (réfrigérateurs, lave-vaisselle, lave-linge…) avant d’être étendue à toutes sortes de matériels consommant de l’énergie, dont les appareils de chauffage. Depuis 2015, l’affichage de l’étiquette énergie ainsi que de la fiche produit réglementaire est donc obligatoire pour les chaudières au fioul.

Depuis 2010, la présentation de cette étiquette énergie est harmonisée entre les différents pays membres de l’Union européenne. L’objectif de cette mesure est d’éclairer le choix des consommateurs en les incitant à acheter des matériels plus performants et moins énergivores.

D’après une enquête citée par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), 87,5 % des acheteurs connaissent aujourd’hui l’étiquette énergie et 76 % reconnaissent qu’elle les a influencés dans leur décision d’achat.
 

Comprendre l’étiquette énergétique d’une chaudière fioul

L’étiquette énergie indique à quelle classe énergétique appartient l’appareil. Les équipements les moins efficaces appartiennent à la catégorie G tandis que les plus performants correspondent à la classe A++. Chaque classe énergétique est associée à une couleur, du rouge (moins performant) au vert (plus efficace). Cet affichage a été source de progrès technologique et l’échelle sera adaptée. À partir de 2019, les classes E, F et G disparaîtront et une catégorie A+++ sera ajoutée.

Un système de pictogrammes noirs permet d’identifier la nature de l’équipement :

Depuis 2015, les chaudières au fioul sont tenues d’offrir une efficacité énergétique minimale. Résultat, la quasi-totalité des chaudières mises sur le marché appartiennent désormais à la catégorie A ou supérieure.

Ce niveau de performance minimal correspond à celui fourni par les chaudières à condensation. Si vous hésitez avec une chaudière classique, il est donc peut-être temps de songer à moderniser votre installation. De nombreuses incitations, notamment crédit d'impôt pour la transition énergétique, peuvent vous aider à sauter le pas.

  • S’il s’agit d’une chaudière au fioul (chauffage seul), un pictogramme « radiateur » seul apparaîtra.
  • S’il s’agit, en revanche, d’une chaudière mixte chauffage et production d’eau chaude sanitaire (ECS), deux pictogrammes apparaîtront sur l’étiquette énergie : sous le pictogramme « radiateur », vous retrouverez la classe énergétique pour la partie chauffage ; sous le pictogramme « robinet », la classe énergétique pour la partie production d’ECS.

Dernier point, le bas de l’étiquette énergie comporte une série de pictogrammes de couleur bleue, dont la vocation est de renseigner l’acheteur sur d’autres caractéristiques du matériel considéré : bruit en décibels des unités intérieures, appareil pouvant fonctionner en heures creuses, puissance utile en kW…>
 

Choisir sa chaudière grâce à l'étiquette énergie

Depuis 2015, les chaudières au fioul sont tenues d’offrir une efficacité énergétique minimale. Résultat, la quasi-totalité des chaudières mises sur le marché appartiennent désormais à la catégorie A ou supérieure.

Ce niveau de performance minimal correspond à celui fourni par les chaudières à condensation. Si vous hésitez avec une chaudière classique, il est donc peut-être temps de songer à moderniser votre installation. De nombreuses incitations, notamment crédit d'impôt pour la transition énergétique, peuvent vous aider à sauter le pas.

 

Le prix chez vous