Météo et consommation de fioul, quelle incidence ?

Retour Météo et consommation
Partager l'article fb twitter
Météo et consommation de fioul, quelle incidence ?
La météo et ma consommation de fioul .

Si les besoins en chauffage sont naturellement plus importants en hiver lorsqu’il fait froid, le comportement des consommateurs doit aussi être pris en compte pour comprendre l’évolution des prix du fioul. Le point en détail pour anticiper au maximum l’impact des aléas climatiques.

Le prix du fioul dépend de nombreux facteurs, à commencer par le contexte international (relations avec les principaux pays producteurs, objectifs de production…), l’état des stocks ou encore le cours du dollar. Mais ce n’est pas tout. Le facteur saisonnier joue également un rôle majeur :

  • D’un côté, il existe un lien mécanique entre météo et prix du fioul. Lorsque les températures sont en chute libre, il est nécessaire de se chauffer davantage. D’où une hausse de la consommation et, par ricochet, du prix du fioul.
  • De l’autre, les anticipations des consommateurs agissent comme des amplificateurs. Lorsque le prix du combustible augmente, les commandes de fioul s’accélèrent car les consommateurs craignent de payer plus cher leur combustible dans quelques jours ou quelques semaines. Or, le prix du fioul domestique augmente avec la demande.

Remplir sa cuve avant la baisse des températures

Cette situation n’a rien d’une fatalité. Voici quelques conseils et astuces pour obtenir les meilleurs tarifs :

  • N’attendez pas que votre cuve soit vide ou que la fraîcheur s’installe durablement pour commander votre fioul domestique. Suivez tout au long de l’année l’évolution du prix du fioul pour ne rater aucun bon plan.
  • Faites des commandes régulièrement dans l’année pour anticiper les variations de température. Certes, il est plus probable que vous ayez besoin de commander du fioul juste avant l’hiver qu’en plein été. Cependant, les variations intra-saisonnières peuvent aussi occasionner des pics de consommation qui peuvent coûter cher sur la durée. Alors, soyez malin et anticipez !

Le bon réflexe : réduire sa consommation d’énergie au global

Pour réduire la sensibilité de votre consommation aux changements de températures, vous pouvez aussi prendre plusieurs mesures préventives :

  • Isoler votre logement : isolation thermique des parois opaques (plancher, plafond, mur, toiture), parois vitrées (fenêtre, porte-fenêtre, etc.), porte d'entrée donnant sur l'extérieur…
  • Réguler votre consommation. Baisser sa température de 1 °C permet une économie d’énergie de l’ordre de 7 %. Pensez aussi à fermer vos volets et baisser votre thermostat en quittant votre domicile lorsqu’il fait froid.
  • Entretenir régulièrement votre appareil. Une chaudière au fioul bien entretenue consomme entre 8 et 12 % d’énergie en moins.

 

Le prix chez vous